25.08.19

Shampoing à la spiruline

IMG_20190811_102925

Depuis quelques temps, je trouvais ma tignasse pas très en forme, non pas par manque de soins mais plutôt par manque d'hygiène de vie saine au niveau de la nourriture. Un repas par jour, on sait bien que c'est pas top et que ça doit bien se répercuter quelque part mais avec la canicule qu'on a subit cet été moi manger ça passe pas du tout ! Canicule passée, ni une ni deux, je me suis concocté un petit shampoing coup de fouet pour redonner toute leur beauté à mes cheveux !

C'est une recette toute nouvelle donc seulement testée par moi-même. Elle me convient parfaitement et les résultats se sont vite montrés.

Au bout d'une semaine, moi qui perdait une poignée de cheveux à chaque lavage (sérieusement c'était impressionnant !), je n'en perds plus qu'une dizaine et encore. Ils ont retrouvé leur brillance et leur volume.

Au bout de 15 jours, je n'en perds plus et la pousse s'est totalement relancée, j'ai tout un tas de petits cheveux qui sortent un peu partout c'est assez marrant d'ailleurs on dirait que j'en ai coupé volontairement mais non ; et ils ont retrouvé toute leur douceur.

Plus qu'à aller faire un petit tour au coiffeur à la rentrée pour s'occuper des pointes qui elles sont abîmées et nécessitent d'être coupées !

Recette

Phase A :

• 40% de tensioactif SCI

• 20% de tensioactif SCS

• 10% d'huile de coco vierge (nourrissante, donne de la brillance et de la vigueur)

• 10% d'huile d'avocat vierge (stimulante, embellisseur capillaire, donne brillance et vigueur)

• 13% de macérât aqueux de spiruline

Phase B :

• 6% de spiruline en poudre (détoxifie, favorise la synthèse de la kératine, donne brillance, limite l'apparition des cheveux blancs, lutte contre la chute et les pellicules) 

• 0.7% d'huile essentielle de cèdre de l'Atlas (lutte contre la chute, les pellicules et aide à réguler les cuirs chevelus gras)

• 0.3% d'huile essentielle de patchouli (purifiante, antipelliculaire, aide à réguler les cuirs chevelus gras et aide à apporter du volume aux cheveux fins)

Réalisation et utilisation

Consulter l'article Shampoing solide : recette de base et explications.

Posté par AudLy à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06.03.19

Pain d'argile au neem

IMG_20190305_1020201

Le pain d'argile est la meilleure alternative au savon pour une peau parfaitement nettoyée par micro-gommage qui, lui, contribue à une meilleure absorption des soins hydratants et donc une meilleure efficacité de ceux-ci.

La recette de base contient seulement trois ingrédients : du kaolin, de la silice et de l'eau. Mais comme j'aime bien personnaliser mes formules et les adapter aux besoins du moment, je l'ai totalement modifiée pour en faire une version destinée aux peaux plutôt mixtes à grasses, à problèmes ou encore acnéiques.

Celui-ci va nettoyer et désincruster la peau en douceur, la purifier en absorbant et régulant l'excès de sébum, éliminer les toxines, l'adoucir, la régénérer; lutter contre les imperfections, absorber les odeurs corporelles, apaiser les boutons et aider à les cicatriser tout en ayant une action hydratante, antioxydante et antiseptique grâce à l'ajout de miel.

Au fil des jours, la peau se rééquilibre naturellement, elle devient plus saine, plus souple et toute douce !

Il peut être utilisé sur le visage, le corps et les parties intimes.

Recette

Phase A :

• 22% de multani mitti

• 20% d'argile bleue

• 5% de poudre de neem

• 5% de silice

Phase B :

• 45% d'hydrolat de tea tree

• 3% de miel

Réalisation

• Mélanger la phase A dans un récipient en bois, plastique ou verre à l'aide d'une spatule bois ou silicone. On n'utilise JAMAIS de métal avec de l'argile auquel cas elle pers immédiatement toutes ses propriétés !

• Ajouter la phase B puis remuer jusqu'à obtention d'une pâte malléable bien homogène ; ne pas hésiter à malaxer avec les mains si besoin.

• Bien tasser la préparation dans un moule souple et laisser durcir 3/4 jours à l'air libre.

• Démouler le pain d'argile et le laisser encore sécher 48h avant utilisation. Il doit être dur comme de la pierre.

Utilisation

Frotter le pain humidifié sur la peau mouillée afin qu'il dépose un film de produit puis masser pendant 2/3mn avant de bien rincer à l'eau claire.

Après utilisation sur le visage, bien sécher puis appliquer une crème hydratante légère.

Ne jamais utiliser le pain directement sous l'eau comme on le ferait avec un savon !

Entre deux utilisations, conserver le pain d'argile sur un support aéré adapté afin qu'il sèche . Il ne doit pas rester dans l'humidité auquel cas il deviendrait un tas de boue.

S'il se brise, il suffit de l'humidifier pour le reconstituer !

Posté par AudLy à 10:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14.11.18

Huiles essentielles : explications, choix et dosages

huile-essentielle-bio

En cosmétique, les HE (Huiles Essentielles) font beaucoup parler ; certains les fuient irrémédiablement tandis que d'autres les affectionnent.

Il faut savoir qu'utilisées à bon escient, dans des doses correctement calculées et surtout dans des cas précis, elles sont particulièrement utiles, voire indispensables et surtout d'une extrême efficacité ! Encore faut-il savoir lesquelles employer selon les besoins du moment...et c'est bien souvent là que le bas blesse. On achète n'importe lesquelles pour faire n'importe quoi, parfois de mauvaise qualité et on se retrouve avec 30 flacons dont un tiers ne servira finalement pas ou très peu.

Dis-toi bien qu'une HE avec un tarif au ras des pâquerettes, il faut fuir ! Ne cherche jamais un prix mais la qualité ! Il vaut mieux investir dans quelques flacons achetés au magasin bio ou à la pharmacie du coin et aux propriétés utiles de la tête aux pieds (et même pour certaines, dans la confection des produits ménagers !) que de te lancer dans une collection dont la majeure partie terminera à la poubelle.

Un peu de culture

L'huile essentielle est un liquide odoriférant d’aspect fluide à épais et de couleur variable selon les plantes dont elle est extraite. Elle est sécrétée par des cellules spécialisées se trouvant aussi bien dans les feuilles (menthe poivrée, basilic…), les fleurs (lavande, ylang ylang…), le bois (cèdre de l’atlas, santal blanc…), les racines (gingembre, valériane, vetiver…) ou les graines (coriandre, anis vert, carotte…). La taille de ces gouttelettes est de quelques microns, c’est pour cela que nous ne les voyons pas. Mais lorsque que l’on froisse la plante aromatique, les gouttelettes d’huile essentielle sont libérées dans l’atmosphère et parviennent jusqu’à notre nez. Les récepteurs olfactifs du nez sont alors activés : ils envoient des stimuli sensoriels à différentes zones du cerveau.

Ce sont des messagers chimiques utilisés par les plantes aromatiques pour interagir avec leur environnement. Elles permettent d’éloigner les maladies, les parasites, mais aussi jouent un rôle protecteur face aux rayonnements du soleil et un rôle important dans la reproduction et la dispersion des espèces végétales puisqu’elles permettent d’attirer les insectes pollinisateurs.

Comment on obtient les huiles essentielles ?

 

La distillation à la vapeur d’eau :

 

C’est la technique la plus courante et la seule, avec l’expression à froid dans le cadre des huiles essentielles de zestes d’agrumes, qui est autorisée par la Pharmacopée européenne. L’alambic a été inventé par les Pharaons et a été perfectionné par la civilisation Arabe. Il s’agit en général d’une cuve en métal inerte comme le cuivre ou l’inox avec un tamis au fond pour que les végétaux ne soient pas en contact direct avec l’eau. La vapeur générée traverse le végétal et emporte avec elle les micros gouttelettes d’huile essentielle. Cette vapeur d’eau chargée est refroidie dans un serpentin par un circuit d’eau froide. À la sortie, on a un mélange d’eau aromatique et d’huile essentielle. L’huile essentielle, de densité plus faible que l’eau, surnage : il est alors possible de la récupérer grâce à un vase florentin (ou essencier). L’huile essentielle est ainsi séparée de l’eau de distillation, que l’on appelle hydrolat.

Alambic

L’expression à froid :

Elle est réservée aux zestes d’agrumes (citron, citron vert, orange douce, bigarade…) car leur huile essentielle est contenue dans de petites poches situées sur la peau du fruit (zeste, péricarpe). On utilise des presses hydrauliques puis la pulpe et l’huile essentielle sont ensuite séparés à la centrifugeuse.

L’enfleurage :

Elle concerne les plantes ou parties de plantes dont l’arôme est trop fragile pour supporter la chaleur d’une distillation. Elle consiste à étendre une couche de ces substances végétales fragiles entre deux couches épaisses de matière grasse. On renouvelle les matières végétales fraîches jusqu’à saturation de la graisse en fragrance. On débarrasse alors le parfum de l’excédent graisseux et l’on obtient une essence absolue (ou absolu), une huile essentielle de très haute qualité olfactive. Cette technique est la seule qui permette de restituer au mieux la fragrance de la plante fraîche

L’extraction par solvants :

Elle remplace aujourd’hui celle de l’enfleurage qui n’est presque plus utilisée. Elle aboutit également à l’obtention d’absolus très recherchés par les parfumeurs pour la pureté de leur puissante odeur.

Ce moment de lecture était peut-être barbant mais dis-toi que j'aurai pu aller plus loin encore sur le sujet !

 

Ci-dessous, je t'ai fais une petite liste (non exhaustive bien-sûr) de quelques huiles essentielles assez polyvalentes avec leurs propriétés principales en fonction de l'endroit du corps où elles sont utilisées. Je me suis dis que ça pourrait certainement t'aider à y voir un peu plus clair pour aiguiller tes choix et tu vas voir que les mêmes reviennent souvent et qu'il ne sert à rien de te ruiner !

HE pour le visage

Purifiante → Citron sans furocoumarines / Menthe poivrée / Palmarosa / Tea tree.

Anti-acné → Tea tree / Niaouli / Romarin.

Régulatrice de sébum → Petitgrain bigarade / Géranium d'Egypte / Citron sans furocoumarines.

Apaisante → Lavande vraie / Lavande aspic / Camomille allemande.

Anti-rougeurs → Hélichryse italienne / Ciste.

Réparatrice → Lavande aspic / Hélichryse italienne / Myrrhe / Camomille allemande / Géranium d'Egypte.

Anti-âge → Ciste / Bois de hô et / Géranium d'Egypte.

HE pour les cheveux

Purifiante → Bois de hô / Sauge sclarée / Palmarosa / Tea tree.

Anti-chute et stimulante → Cèdre de l'Atlas / Bay Saint Thomas / Sauge sclarée / Menthe poivrée / Pamplemousse sans furocoumarines.

Anti-pelliculaire → Cèdre de l'Atlas / Géranium d'Egypte / Patchouli.

Apaisante → Lavande aspic / Lavande vraie / Hélichryse italienne / Camomille allemande.

Brillance → Citron sans furocoumarines.

HE pour le corps

Circulatoire → Cyprès de Provence / Hélichryse italienne.

Minceur → Pamplemousse sans furocoumarines / Géranium d'Egypte / Citron sans furocoumarines.

Raffermissante → Pamplemousse sans furocoumarines / Géranium d'Egypte.

Purifiante → Bois de hô / Tea tree / Palmarosa / Menthe poivrée / Petitgrain bigarade.

Apaisante → Lavande aspic / Lavande vraie / Hélichryse italienne.

Réparatrice → Myrrhe / Bois de hô / Lavande aspic.

Anti-âge → Bois de hô / Géranium d'Egypte.

Les dosages à respecter

Pour des soins visage :

• Dilution à 1% pour nourrir la peau sans problème apparent.

• Dilution à 2% pour les petits problèmes de peau comme les tâches ou les boutons isolés.

• Dilution à 3% pour les soucis de peau importants comme l'acné.

Pour des soins corps :

• Dilution de 4 à 8% pour un soin simple.

• Dilution de 8 à 12% pour un soin ciblé ou thérapeutique.

Les huiles essentielles s'ajoutent de préférence à froid en fin de préparation afin de conserver toutes leurs propriétés et peuvent être utilisées en synergie. Veille à consulter scrupuleusement les fiches produits de ton fournisseur.

Rappel

Les HE sont déconseillées aux enfants de moins de 6 ans ainsi qu'aux femmes enceintes et allaitantes et doivent impérativement faire l'objet d'un test cutané dans le pli du coude 24 à 48h avant toute première utilisation.

Posté par AudLy à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,